Culture, sports et loisirs

Valorisation du territoire et de ses habitants

Bellac une cité ouvrière

Le passé ouvrier de cette cité limousine n’a été que partiellement mis en valeur par une démarche culturelle ; pourtant, le patrimoine bâti, de nombreux documents et la mémoire des habitants témoignent de la vitalité passée de ce secteur économique.

Ce projet propose de redécouvrir et faire découvrir les aspects méconnus par les nouvelles générations de ce groupe social par des propositions artistiques et un accompagnement culturel. Il pourrait se mettre en place lors des Journées du patrimoine avec, en préfiguration une exposition d’un artiste -Doisneau- dont l’œuvre photographique a contribué à porter un regard juste et tendre sur cette catégorie sociale. • cette première proposition pourrait se prolonger par un appel à la pratique amateur : « vos photos racontent votre ville », des clichés en noir et blanc dont le sujet aurait un rapport avec le projet initial (passé/présent) : bâtiments, moments de vie ou traces laissées par l’abandon de ce secteur ou à contrario, leurs transfigurations par la vie moderne … ; • en accompagnement, mise en place d’ateliers pédagogiques par un photographe professionnel pour sensibiliser à la technique de la photo noir et blanc et du sujet réaliste (en collaboration avec le CCM et à destination de tous les publics intéressés par ce projet) ; • cet ensemble devra être conçu comme un documentaire support à d’autres propositions artistiques. A l’issu de cette cession, un accrochage des photos (lieu à déterminer : entreprises existantes, bâtiment industriel réhabilité … ?) pourrait ainsi créer à l’automne un nouvel événement à Bellac qui pourrait être pérennisé si la ville organise d’autres types de manifestations en rapport avec la valorisation du territoire et de son patrimoine matériel ou immatériel.

Une deuxième session concernerait la valorisation de la mémoire : • collectage de documents (photos, cartes postales …), seraient les supports à une exposition sur la mémoire des habitants en partenariat avec l’OTSI et Madame Principaud) ; • à partir de cette iconographie, réalisation d’une « mise en espace » des commentaires des habitants eux-mêmes et lectures de textes d’écrivains évoquant la condition ouvrière en collaboration avec la Médiathèque ; • puis, écriture et mise en scène d’un moment de la vie ouvrière à Bellac à partir des documents collectés, en association avec le Théâtre du Cloître ; • diffusion de films patrimoniaux en collaboration avec le cinéma Le Lux. Cette seconde session peut être consécutive de la première ou si ce projet paraît trop ambitieux pour l’année 2014, elle peut avoir lieu indépendamment ou être rattachée à un projet global sur la mémoire des habitants.